Relient K: Quelque chose d'aussi juste

Quand on en vient au fait que des artistes chrétiens brisent les barrières réelles et perçues qui existent soi-disant entre les disciples de Jésus et le marché traditionnel de la musique et des idées, on parle toujours de Relient K.

Est-ce que Relient K est prêt pour cette prochaine étape? Les trois albums d'or du groupe, ( L'anatomie de la langue dans la joue, deux gauches ne font pas un droit.. Mais trois le font, MMHMM ), deux singles d'or ("Qui je suis qui déteste qui j'ai été", " Be My Escape ”), des vidéos à succès et des critiques élogieuses dans la presse grand public lui ont assuré une place dans les hauteurs stratosphériques du métro (ce qui se traduit par“ presque célèbre ”dans la culture dominante). En dépit de l'esthétique locale et de l'esprit auto-dénigrant de Relient K, le groupe est à peu près aussi gros que n'importe quel artiste nourri à la foi aujourd'hui.

Cependant, le succès est au rendez-vous, et les attentes sont grandes. Ce printemps, tous les regards se sont tournés vers Relient K, qui a publié son cinquième album complet en sept ans. Producteur de premier plan, l'une des plus grandes maisons de disques du monde et beaucoup plus d'expérience, l'anticipation a considérablement augmenté. Mais quand CCM a rencontré le chanteur / pianiste / guitariste Matt Thiessen, le guitariste principal Matt Hoopes et le nouveau bassiste John Warne dans le bus juste plus tôt cette année, une chose était parfaitement claire: ces gars-là n'étaient pas du tout inquiets.

"Vous pouvez le sentir un peu", dit Thiessen quand Relient K sut qu'il était temps de commencer à travailler sur un nouvel album. Bien que cela soit certainement typique de la plupart des groupes, les deux années qui se sont écoulées entre la sortie de MMHMM et le nouvel album sont une véritable éternité pour un groupe qui a publié cinq albums et trois EP au cours de sa carrière assez courte. Hoopes attribue le vaste silence de 24 mois de LP (ils ont sorti un EP pendant cette période.) Au fait que le groupe a rejoint la liste de Capitol après la finalisation du dernier disque. "Nous avons signé avec Capitol juste au momentMMHMM sortait", explique-t-il, "alors il leur a fallu un certain temps pour faire des vidéos et nous pousser à la radio." En plus du club de tête d'affiche et des tournées théâtrales classiques de Relient K. "Warped Tour" et a pris la route avec des groupes tels que Good Charlotte et Simple Plan .

L'infrastructure complexe connue sous le nom de Relient K

Lorsque toutes les activités ont cessé, Relient K a commencé à écrire pour le projet suivant. Mais les changements de personnel et de géographie ont complètement modifié le processus. Au cours de l'enregistrement de MMHMM, le bassiste de longue date Brian Pittman a décidé qu'il était temps de faire autre chose. Il a rejoint le groupe éclectique post hardcore / métal Inhale Exhale . «Nous traînons toujours», assure Thiessen. «Nous sommes toujours de bons amis, il voulait simplement faire autre chose.» Le groupe a remplacé Pittman par John Warne, le charismatique leader du groupe Ace Troubleshooter . "Il n'avait jamais joué de la basse dans un groupe auparavant, alors c'était plutôt aventureux", admet Thiessen. Mais les changements ne se sont pas arrêtés là. Peu de temps après, Relient K a décidé d’ajouter un guitariste / multi-instrumentiste supplémentaire à sa formation. Jonathan Schneck, ancien guitariste en tournée pour Audio Adrenaline, a réuni une grande variété de talents, notamment la guitare, le banjo, les cloches et la voix, à temps pour enregistrer le dernier album Apathetic de 2005.

Maintenant, en tant que groupe de cinq musiciens pour la première fois, tout a changé, de la composition aux concerts. «Je voulais être libre de jouer plus de piano pendant le spectacle», explique Thiessen de la raison pour laquelle ils ont ajouté Schneck. "Cela change également la façon dont vous écrivez lorsque vous savez que vous pouvez avoir deux parties de guitare et jouer du piano et chanter." Le résultat était évident lors des dernières tournées du groupe alors que Thiessen a apporté un piano sur scène et a montré ses qualités sur les ivoires. . Mais une fois en studio, la nuance et l'ambiance ajoutées sont devenues plus apparentes. Bien que fidèles à leurs racines, la profondeur instrumentale a été aggravée par l’ajout de Schneck et la réorientation de Thiessen, ainsi que par la participation du légendaire producteur de rock moderne Howard Benson (Hoobastank, Motorhead, My Chemical Romance).

Le changement de producteur est survenu après une relation exclusive de longue date avec son compatriote Mark Townsend . «Ce n'était pas comme si nous disions que Mark n'était plus assez bon ou quelque chose du genre», explique Thiessen. "Nous voulions simplement faire appel à quelqu'un d'autre, nous n'utilisions donc pas la même personne pendant toute notre carrière." Les membres du groupe étaient fans du travail de Benson sur plusieurs projets, notamment le disque Move Along de The All American Rejects et la croissance remarquable qu'il a suscitée. sur Less Than Jake sur son album Hello Rockview . «J'étais vraiment excité de travailler avec lui», déclare Thiessen. «Tous ceux qui ont entendu le procès-verbal jusqu’à présent ont dit que, d’un point de vue sonore, c’était un pas dans la bonne direction. Les guitares sonnent mieux; les tambours sonnent mieux; les voix sonnent mieux. Le fait que nous ayons passé beaucoup moins de temps à le faire et que ça sonne mieux est cool. Et je pense que Howard a apporté tout cela à la table.

Hoopes a apprécié l'approche précise de Howard en matière de production. «Il pense toujours aux mathématiques de la chanson, dit-il, aux mélodies et aux arrangements et à la manière dont tout va bien.» Ils étaient tous fans de l'ingénieur régulier de Benson, Mike Plotnikoff. «Il a travaillé sur beaucoup de gros disques, ajoute Hoopes, de Metallica à Slippery When Wet de Bon Jovi .» C’est plus que de la nostalgie et des pinceaux qui ont émerveillé le groupe. L’équipe d’ingénieurs et de techniciens de Benson, ainsi que sa collection stupéfiante d’amplis et de guitares vintage étaient hallucinants. "Ils ont eu une technologie de guitare complète là-bas tout le temps", se réjouit Hoopes, "qui était là en train de tourner toutes les commandes d'amplis et de configurer toutes les guitares juste avant de les jouer. Chaque fois que nous enregistrons nous-mêmes un disque, nous sommes assis, accord, accord, accord. Cela vous rend fou et cela prend une éternité. »Mais avec l'équipe de Benson, c'était différent. «Il n’était pas possible que le disque soit aussi rapide sans cette équipe.» Warne, un vétéran de la musique rock indépendante, aime aussi le traitement pro. «C’était vraiment bien d’être entouré de gens qui étaient si compétents dans leur travail», admet-il. “Cela vous a donné envie de devenir un meilleur musicien et de vous intéresser à tous les aspects du processus d'enregistrement.”

Venez tout de suite et dites-le

Bien avant que le groupe vienne à Los Angeles pour enregistrer, cependant, Matt Thiessen écrivait des chansons chez lui dans l'Ohio et envoyait des démos par courrier électronique aux autres personnes qui, à cette époque, vivaient dans tout le pays. Les histoires abondent de grandes maisons de disques détruisant de bons groupes en leur donnant une préférence pour la sélection de chansons dans le but d'obtenir autant de succès radiophoniques que le son sur le disque. Mais pour Relient K, l'expérience a été totalement lisse. «Quand le moment est venu de commencer à écrire, je restais chez moi dans l'Ohio et personne n'a vraiment rien dit, ce qui, à mon avis, est cool», se souvient Thiessen. "C'est notre cinquième album, alors j'ai l'impression que nous avons compris ce qu'est Relient K et comment y arriver." En ce qui concerne la pression pour écrire certains types de chansons ou pour éviter certains sujets, Thiessen affirme que cela n'a jamais été une réalité. question du tout. «Lorsque nous avons réalisé notre troisième album, nous avions un intérêt majeur pour notre label», ajoute-t-il. “Donc, si nous avions commencé à écrire différemment pour les grands labels, nous aurions déjà commencé à le faire, et cela n’a jamais été un facteur. Nous n'avons jamais écrit pour un public. Je ne sais pas si cela semble égoïste ou stupide, mais nous avons toujours écrit pour nous-mêmes; juste d'écrire des chansons qui nous tiennent à cœur et que nous pouvons prendre du retard. Évidemment, vous voulez que cela plaise aux gens, mais en même temps, vous ne voulez pas répondre aux besoins des gens dans l’intérêt des lieux. »

Hoopes accepte. «Je pense que dans l’ensemble, c’est une très bonne expérience.» Et la transition de Gotee à Capitol? «Cela s'est vraiment bien passé», dit Thiessen. «Et nous aimons vraiment le fait que nous travaillions encore avec Gotee. Ils nous ont donné notre départ. Ils sont responsables de notre carrière et cela a toujours été une situation très familiale. »Gotee continue de distribuer la musique de Relient K sur le marché chrétien via EMI Christian Music Group.

Une fois les chansons diffusées et réduites, le groupe se joint à Nashville pour leur première tournée de pré-production, enregistrant des démos un peu moins brutales que celles que Thiessen avait réalisées sur son ordinateur. “Le processus de composition de cette chanson était un peu différent pour nous”, explique Thiessen, “car nous avons le nouveau line-up.” Le groupe, résidant dans diverses régions de l'Ohio, du Tennessee et du Colorado s'est ensuite rendu à Los Angeles ajustez les chansons et préparez-vous à les enregistrer. Une fois en cours, toute la session de Los Angeles n’a duré que trois semaines et demie.

Celui que vous attendez

La production, la technologie et la géographie mises à part, le cœur de tout bon disque est la musique elle-même - les chansons. Et quelques changements notables ont émergé dans l'écriture et l'exécution de ce dernier lot de mélodies. Même si leur catalogue est aussi accrocheur, mélodique et percutant que jamais, un nouveau niveau de maturité et de sophistication artistique est évident à travers le disque. Des harmonies vocales à la dense densité de Beach Boys à une palette musicale bien plus diversifiée qu’elle n’a jamais été essayée, Five Score et Seven Years Ago marquent des améliorations majeures dans presque tous les domaines possibles. Le leader de Switchfoot, Jon Foreman, un des mentors de Thiessen, voit dans cette nouvelle collection un excellent exemple de la sensibilité de Thiessen en tant qu’écrivain. «Je suis toujours frappé par l’intelligence de Matt», déclare Foreman à CCM . "Ce disque a caché des gemmes partout."

Le titre d'ouverture, "Plead the Fifth", propose une étrange théorie du complot concernant l'assassinat d'Abraham Lincoln et un doublage sur un double corps, sur un étrange mini-chanson du roi Lion et du barbier avant de se lancer tête la première dans la "vraie" chanson. Mais c’est le single "Must Have Done Something Right" qui est si optimiste, ensoleillé et heureux, que le groupe est un peu inquiet parce que c’est la première chose que les gens entendent dans cet album. Les morceaux sur le disque vont de la power pop énergique au rock alternatif texturé, en passant par des ballades convaincantes et réfléchies. Et à mesure que les frontières stylistiques s'élargissent, la résonance lyrique plonge beaucoup plus profondément que tout ce que Thiessen a écrit dans le passé.

Puis Jésus s'est présenté

Considérons que l'album est plus proche, "Death Bed". Il s'agit certainement de l'une des explorations de l'évangile les plus complètes jamais réalisées sur la musique alternative. Thiessen y crée un personnage de fiction sans nom, qui est dans ses derniers moments sur terre, allongé dans son lit de mort littéral et réfléchissant à sa vie triste et à son magnifique salut. Dans la lignée des épopées classiques du rock théâtral, telles que «Un jour dans la vie», «Pet Sounds» et «Bohemian Rhapsody», il entraîne l'auditeur dans un voyage musical et lyrique sans trace d'ironie ni de conscience de soi. L'utilisation de pianos, cordes, banjo et autres composants atypiques ajoute un élément néo-classique qui serait plus à l'aise sur un disque de Sufjan Stevens que n'importe quel précédent ensemble Relient K. Un magnifique climax instrumental représente l'ascension du personnage au paradis, et une magnifique coda chantée avec enthousiasme par le chanteur invité, Jon Foreman, résume le tout avec un bang.

«Quand Matt m'a demandé si je voulais chanter sur une chanson, explique Foreman, je lui ai dit que je serais honoré d'être impliqué. J'aime chanter des notes que je n'écrirais pas de cette façon-là sur des sujets sur lesquels je n'écris pas - c'est comme des vacances ou un voyage à l'étranger. Si je devais engager une voix pour jouer le rôle de Dieu, je tirerais pour une voix comme Johnny Cash ou peut-être Lou Reed . J'ai donc essayé de me plonger dedans et de faire en sorte que même les notes aiguës se sentent authentiques et fortes. Le fausset de Foreman évoque les sentiments d'un dieu gracieux et doux qui entraîne le protagoniste épuisé et brisé dans son repos.

Comment une chanson aussi «hardiment» audacieuse et évidente figurerait-elle sur un disque destiné au grand public ne préoccupait pas vraiment le groupe. La clé pour eux était l'intégrité. Thiessen explique: "J'ai toujours dit qu'il était très difficile d'insérer le nom de Jésus dans une chanson, car il est très facile pour elle de paraître ridicule." Certains fans sur les forums de discussion du groupe ont mal compris cette déclaration, se trompant. cela pour honte ou peur d'être audacieux spirituellement. Pas si, dit Thiessen. Le groupe ne fait aucune excuse pour l'influence chrétienne sur ses chansons. «Je pense toujours qu'il est très difficile de dire« Jésus »dans une chanson et de faire en sorte que les gens vous respectent, particulièrement dans la musique pop-rock. "Jésus" est un nom à vénérer et, si vous le traitez à la légère, c'est un blasphème limite! J'ai parfois mis "Jésus" aux mauvais endroits. "

Foreman apprécie l'approche de Thiessen et voit en lui un talent unique en tant qu'auteur-compositeur. «Matt est un combattant», dit Foreman. "La lutte intérieure est quelque chose qu'il chante avec honnêteté et conviction."

On ne s'attend pas à des répercussions de la part des médias grand public, et si elles se produisent, eh bien. . . «Si vous nous connaissez tous personnellement, vous nous entendriez nous dire que nous ne nous soucions pas vraiment de la vente de cet album. Nous ne nous soucions pas si nous sommes sur MTV. Peu nous importe si nous avons du succès Platinum ou quoi que ce soit du genre, et vous sauriez que ce n'est pas nous qui essayons d'être humbles, c'est simplement ce que nous pensons. On s'en fout! Si ce disque résonne parce que j'ai mis "Jésus" dans une chanson, ainsi soit-il. C'est une chose triste pour la société. »Le directeur principal du marketing de Capitol Records, Tom Osborn, estime que la solide réputation du groupe en tant que bons gars et travailleurs acharnés, combinée au sens interne de son auditoire, le protégera des dernières« sectes »de l'industrie. les gens qui fuient encore les croyants; ou, comme le dit Osborn, «les gens qui réfléchissent trop et qui, en général, sont généralement trop« branchés »pour la pièce.» Osborn ajoute que Capitol est ravi d’avoir la possibilité de lancer Relient K dans le grand public. «Ils forment un grand groupe dans son ensemble», propose-t-il. «Ils ont fait un travail incroyable [sur cet album.] C'est pourquoi vous faites cette affaire. Nous nous donnons des coups de pied avec bonheur!

2007 ADD

Le nouveau niveau de maturité de la musique de Relient K n’est pas un hasard, mais ce n’est pas non plus une tuerie totale. L'humour abonde encore; c'est juste un peu plus sophistiqué et de bon goût. Les grandes idées, les expériences musicales intéressantes et les grandes visions occupent une partie de l'espace précédemment réservé à la frivolité et au jr. hautes blagues. «Je pense que nous allons créer des albums que nous pourrons jouer dès l'âge de 26 ans, même pour nos amis« cools ». Mais nous continuons à avoir beaucoup de plaisanteries immatures à travers d’autres avenues. Nous avons toujours le sens de l'humour et nous savons que beaucoup de fans apprécient cet aspect de notre groupe. Nous voulons fournir cela, mais je pense que, parallèlement, je ne veux pas d'un album dont je suis vraiment fier et que, tout à coup, jette quelque chose d'insolent qui n'est pas approprié . "

Et pour ce qui est du titre de l’album, il n’a apparemment rien à voir avec l’année 1900; Rien à voir avec le fait que cette année-là, le fils de Lincoln, Robert Todd Lincoln, décida d'exhumer le corps de son père et de le réenterrer dans un immense coffre en béton pour le protéger des voleurs. Non, selon Thiessen, c'est un simple résumé de leur carrière. “Cinq membres du groupe; le cinquième album, et cela fait sept ans que nous avons sorti notre premier album. Donc, "Cinq points" signifie fondamentalement que si vous marquez le nombre de disques que nous avons, vous en avez marqué cinq. "

Peu importe.

© 2007 CCM Magazine. Tous les droits sont réservés. Utilisé avec permission. Cliquez ici pour vous abonner.

Des Articles Intéressants