Comment comprendre pourquoi les "bonnes" personnes vont en enfer

Note de l'éditeur: La colonne "Ask Roger" du pasteur Roger Barrier apparaît régulièrement à Preach It, Teach It. Toutes les semaines à Crosswalk, Dr. Barrier met près de 40 ans d'expérience dans le pastorat à travailler pour répondre à des questions de doctrine ou de pratique pour des laïcs, ou pour donner des conseils sur des questions de leadership d'église. Envoyez-lui vos questions à .

Cher Roger,

Notre groupe d'étude biblique discutait des raisons pour lesquelles Dieu pourrait justifier l'envoi de bonnes personnes en enfer. Nous sommes tous d'accord pour dire que quelqu'un comme Adolf Hitler devrait être en enfer. Mais nous avons également convenu que nous connaissons beaucoup de non-chrétiens qui sont meilleurs que beaucoup de chrétiens.

Il semble tellement injuste que Dieu envoie des méchants au paradis tandis que des braves gens se retrouvent en enfer. Comment se peut-il?

Merci, Kelly

Chère Kelly,

Nous devons nous en tenir à la Bible pour traiter correctement votre question.

De mon point de vue, j’ai le sentiment que la plupart des gens croient qu’ils iront au paradis ou en enfer en se basant sur la qualité de leur vie. Bien que la plupart des gens pensent que ce sera proche, ils croient qu'ils parviendront au paradis. Malheureusement, le contraire est vrai.

«Tout comme les gens sont destinés à mourir une fois, et ensuite à faire face au jugement, de même Christ a été sacrifié une fois pour ôter les péchés de beaucoup; et il apparaîtra une seconde fois, non pour porter le péché, mais pour apporter le salut à ceux qui l'attendent » (Hébreux 9: 27-28).

Dans Romains 3 à 7, Paul nous montre comment tous ont péché et sont coupables. Dans Romains 1-2, Paul nous montre pourquoi les hommes et les femmes de qualité ne sont pas assez bons pour le ciel de Dieu.

Les bonnes personnes ont besoin de pardon pour leurs péchés, comme tout le monde.

Les chrétiens ont leurs péchés pardonnés à la croix. À cause de la grâce et de la miséricorde de Dieu, les chrétiens ne seront plus jamais confrontés à leurs péchés. Pas si avec ceux qui sont morts sans Sauveur.

Apocalypse 20: 11-14 décrit le Jugement du Grand Trône Blanc, qui donne à ceux qui sont morts sans Sauveur l'occasion de convaincre Dieu de les laisser entrer au paradis sans pardon et sans Sauveur.

La clé pour comprendre «les bonnes personnes en enfer» tourne autour du Livre de la vie et du Livre des oeuvres. Le livre de la vie contient les noms de tous ceux qui sont nés. Ceux qui meurent sans Sauveur ont leur nom «effacé du Livre de vie» et seront évalués en fonction de leurs comportements consignés dans les Livres d'œuvres.

J'imagine que ceux qui attendent leur tour avec Jésus organisent leurs discours pour lui montrer pourquoi ils sont assez bons pour le Ciel.

Dieu leur montrera ensuite dans le livre des œuvres pourquoi ils ne sont pas assez bons. Ensuite, le Seigneur Jésus-Christ ouvrira le Livre de Vie et découvrira, comme il le sait déjà, que leurs noms ne sont pas là. Tragiquement, ils seront jetés dans le lac de feu et assignés à l'enfer pour l'éternité.

Le problème est que personne n'est assez bon pour le ciel de Dieu. S'il nous laissait entrer au Ciel avec tous nos péchés, nous détruirions l'endroit.

Nous avons besoin de la justice de Jésus-Christ et de notre soumission à lui en tant que Seigneur et Sauveur, afin de purifier notre vie de péché et de nous rendre apte à vivre au Ciel.

"Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu" (Romains 3:23).

“Car le salaire du péché est, mais le don de Dieu, c'est la vie éternelle par Jésus Christ notre Seigneur” (Romains 6:23).

«Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. Car Dieu n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour condamner le monde, mais pour sauver le monde à travers lui. Celui qui croit en lui n'est pas condamné, mais celui qui ne croit pas l'est déjà parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu » (Jean 3: 16-17).

Dans Romains 2, l'apôtre Paul partage avec nous les sept facteurs de jugement que Jésus utilisera lorsqu'il ouvrira les livres d'œuvres du jugement du grand trône blanc. De ces livres, Jésus montrera pourquoi les bonnes personnes ne sont pas dignes du Ciel.

Romains 2 ne montre pas aux gens comment être sauvés. Ce passage montre aux gens pourquoi ils sont perdus! Ce ne sont pas les principes du salut. Ce sont les principes de l'évaluation. Voici sept des raisons pour lesquelles les bonnes personnes sont empêchées d'entrer dans le ciel de Dieu.

1. Dieu évaluera selon la vérité telle que décrite dans la Bible (Romains 1-3).

Dieu jugera tout selon la vérité parce que nous avons tous l'habitude de nous comparer aux autres.

Au Jour du Jugement, Dieu dira à ceux qui sont morts sans Jésus-Christ, leur Sauveur: «Jugons-nous pour qui vous êtes et pour qui vous êtes vraiment.

2. Dieu évaluera selon sa gentillesse (Romains 2: 4).

Le jugement de Dieu sera proportionnel à la quantité de gentillesse que Dieu a déversée envers les gens au cours de leur vie.

Dieu nous fait profiter de sa bonté pour nous amener à la repentance.

Les chrétiens se demandent souvent pourquoi les personnes perdues semblent l'avoir si bien. La réponse est que c’est juste la bonté de Dieu de les amener à la repentance - plus ils la rejettent, plus ils seront inexcusables lorsqu’ils se présenteront devant le Jugement du Grand Trône Blanc.

3. Dieu évaluera en fonction de sa colère accumulée (Romains 2: 5).

Le durcissement des artères peut nous amener à une tombe précoce - mais le durcissement du cœur, spirituellement, nous mènera finalement au lac de feu.

Si la grâce et la gentillesse de Dieu ne nous ont pas conduits à la repentance, alors chaque jour, chaque instant, heure après heure, nous entreposons des gouttes du terrible trésor de la colère de Dieu qui éclatera au Grand Trône Blanc.

Dieu nous permet de vivre et il retient la punition - nous donnant la bonté - afin que nous puissions nous tourner vers lui en repentance.

Notre jugement pour l'éternité sera directement proportionnel à la gentillesse que Dieu nous a donnée et que nous avons ignorée comme venant de Dieu.

4. Dieu évaluera selon les actes (Romains 2: 6-10).

Devant Dieu, se trouve la personne qui dit: «Regarde, mon Dieu, juge-moi selon mes actes. J'ai vécu une bonne vie. Prends mes bonnes œuvres et mets-les à côté de mes mauvaises et la bonne volonté l'emportera certainement sur la mauvaise! ”

Mais le problème avec l'homme moral est qu'il pensait que ses bonnes actions seraient mises en balance avec ses mauvaises actions ou au moins comparées avec les actions d'autres personnes.

Ce ne sera pas le cas.

Dieu prendra les meilleures œuvres de l'homme ou de la femme moral et les comparera aux actes de Jésus. Jésus lève le boiteux, donne la vue à l'aveugle et guérit le malade. Il assume les péchés du monde entier et, par sa mort et son sacrifice, apporte le salut à ceux qui le commettent en tant que Sauveur et Seigneur.

Personne dans son esprit ne veut être jugé sur des œuvres. Il ou elle veut la miséricorde.

5. Dieu évaluera sans faire de favoris (Romains 2:11).

Dieu offre le salut à tout le monde parce que tout le monde en a besoin.

Dieu ne fait pas acception de personnes. Il ne montre aucun favoritisme. En ce qui concerne la question du péché, personne n'est meilleur que quiconque du point de vue de Dieu.

Je me souviens de mon enfance lorsque mon père m'a emmené au sommet du bâtiment Braniff de 10 étages à Dallas. J'ai baissé les yeux et toutes les voitures ressemblent à des jouets.

Papa a dit: «Regardez les gens."

"Ils ont tous l'air petit pour moi."

«Pouvez-vous faire la différence, a-t-il demandé, entre les personnes de cinq pieds de hauteur et celles de six pieds?»

"Non."

Quelques minutes plus tard, nous étions sur le trottoir et papa a demandé: «Maintenant, pouvez-vous faire la différence entre un homme grand et un homme petit?» C'était facile.

C'est donc dans nos jugements humains. Sur le plan humain, nous observons toutes sortes de variations dans la richesse, la culture, l’éducation, le caractère, le bien et le mal.

Mais du point de vue de Dieu à partir de la 10ème histoire, tout le monde se ressemble!

Sans être irrévérencieux, j'entends presque Dieu dire à certaines personnes:

«Vous êtes factice. Pensez-vous vraiment que vous avez calculé un plan sournois qui vous permettra de monter contre moi et de vous en sortir? Tu n'as pas la moindre chance.

Dieu n'aime pas juger. Il dit clairement que le jugement est son «travail étrange» (Esaïe 28:21).

Néanmoins, il jugera: «Celui qui n'a pas épargné son propre Fils mais l'a livré» n'hésitera certainement pas à juger ceux qui rejettent son offre de grâce gratuite en Jésus-Christ (Romains 8:32).

6. Dieu évaluera si nous avons bien vécu jusqu'à la "lumière que nous avons reçue" (Romains 2: 12-15).

Il y a deux types de personnes: ceux qui ont entendu l'évangile et ceux qui ne l'ont pas.

Les deux sont jugés en fonction de leur réponse à ce qu'ils savent. En d'autres termes, ils seront jugés sur la quantité de «lumière» qu'ils ont reçue.

Ceux qui ont entendu l'évangile ont vu la "lumière" et en recevant Christ vivent à la hauteur de la lumière qu'ils ont reçue.

Mais il y a beaucoup de gens qui entendent l'évangile et le rejettent. Ils n'ont pas vécu à la lumière et sont donc condamnés pour Dieu.

Bien sûr, cela soulève la question des autochtones en Afrique qui ne seront jamais exposés à l’Évangile ni ne l’entendront au cours de leur vie. C’est certainement injuste d’envoyer des gens en enfer et je n’ai jamais eu la chance, et probablement pas la chance, d’entendre l’Évangile et de répondre positivement à Christ.

Paul nous enseigne que ces gens-là seront jugés en fonction de leur niveau de connaissances et de leurs connaissances. Ils ont une conscience interne qui le guide quant à savoir ce qui est un comportement juste ou non. Ils peuvent regarder les étoiles la nuit et voir l'univers et savoir qu'il doit y avoir un Dieu qui a tout créé.

De manière surprenante, Paul semble nous apprendre que le salut est disponible pour ceux qui n'ont jamais entendu l'évangile s'ils vivent à la lumière de la lumière qu'ils ont reçue.

«À ceux qui, par la persévérance dans le bien, recherchent la gloire, l'honneur et l'immortalité, il donnera la vie éternelle. Mais pour ceux qui cherchent de soi, qui rejettent la vérité et suivent le mal, il y aura de la colère et de la colère » (Romains 2: 7-8).

Cette idée de vivre à la lumière suscite des pensées intrigantes. Connaissez-vous quelqu'un qui a vécu jusqu'à la lumière qu'ils ont reçue? Est-il possible que Dieu accepte pour le salut ceux qui ont vécu à la lumière de la lumière reçue, alors peut-être vaut-il mieux que nous ne partagions pas l'Évangile car ceux qui l'entendent peuvent le rejeter et être perdus. Ils pourraient avoir une meilleure chance de vivre à la lumière de la lumière que vous avez reçue.

Je partage ces réflexions ci-dessus avec vous parce que les gens m'ont posé des questions comme celle-ci à plusieurs reprises au fil des ans. Je ne déclare aucune déclaration théologique. Je ne fais qu'illustrer certaines des choses avec lesquelles les gens se débattent.

Les personnes qui ont une plus grande «lumière» ont davantage la responsabilité de vivre à la «lumière» (Matthieu 11: 23-24).

La clé est la suivante: sommes-nous à la hauteur de nos connaissances? La réponse est un «non!» Retentissant. Personne ne fait ce qu'il sait. Nous sommes tous à court.

7. Dieu évaluera selon les secrets intérieurs du cœur (Romains 2:16).

Au Grand Trône Blanc, Dieu ouvrira les portes des placards et dévoilera les secrets des gens qui se tiennent là. Jésus en a souvent parlé (Matthieu 10: 26-27).

Les squelettes vont sortir des placards alors. Les actes longtemps enfouis dans les profondeurs de la mémoire seront évoqués. Les crimes non résolus trouveront leurs solutions. Ce sont les secrets des hommes.

En tant que chrétien, je sais avec une assurance absolue que je ne serai jamais devant cette barre. «Il n'y a pas de condamnation pour ceux qui sont en Christ Jésus» (Romains 8: 1).

(En tout cas, j'ai déjà réglé mon cas à l'amiable!)

Le moyen d'éviter Le siège du jugement de Christ consiste à régler votre affaire avant son procès.

Le Christ a dit: «Si vous rencontrez votre adversaire sur le chemin, vous feriez mieux de vous installer avec lui, sinon il vous entraînerait devant le tribunal et vous ne paieriez au centime!» (Matthieu 5: 25-26).

Dans ce passage, l'adversaire sera Dieu. Il sera juge, jury et procureur.

Christ est mort sur la croix pour nous offrir une chance de l'accepter maintenant et de régler notre problème de péché avant le Jour du Jugement. Si nous mourons sans Christ, notre cas sera jugé et Dieu aura suffisamment de preuves pour condamner chaque personne en enfer - et il le fera. Il y a de la pitié maintenant - régler à l'amiable. Les jours de miséricorde ne sont pas sans fin. Lorsque nous mourons, notre choix est scellé pour l'éternité.

Eh bien, Kelly, j'espère que ma réponse vous sera utile, à vous et à vos amis. En ce qui me concerne, ce sujet est difficile à avaler. Mais cela nous montre très clairement à quel point le péché est dévastateur et combien Dieu nous a aimés de laisser son fils mourir pour nous sauver.

Cordialement, Roger

Le docteur Roger Barrier a pris sa retraite en tant que pasteur enseignant de l'église Casas à Tucson, en Arizona. En plus d'être un auteur et un conférencier recherché, Roger a encadré ou enseigné à des milliers de pasteurs, de missionnaires et de dirigeants chrétiens dans le monde entier. L'église Casas, où Roger a servi au cours de ses 35 années de carrière, est une méga-église connue pour son ministère bien intégré et multigénérationnel. La valeur d'inclure les nouvelles générations est profondément enracinée dans Casas pour aider l'église à bouger avec force tout au long du XXIe siècle et au-delà. M. Barrier est diplômé de la Baylor University, du Southwestern Baptist Theological Seminary et du Golden Gate Seminary en grec, religion, théologie et pastorale. Son livre populaire, À l'écoute de la voix de Dieu, publié par Bethany House, en est à sa deuxième édition et est disponible en thaï et en portugais. Son dernier travail est, Got Guts? Obtenez pieux! Priez la prière que Dieu garantit de répondre, de Xulon Press. On peut trouver Roger en train de bloguer sur Preach It, Teach It, le site d’enseignement pastoral fondé avec son épouse, la docteure Julie Barrier.

Date de publication : 30 avril 2015

Des Articles Intéressants