Je crois

On dirait… extrêmement bien écrit et interprété dans un gospel contemporain - un hybride de Ron Kenoly et de Fred Hammond. En bref… I Believe est sans aucun doute l'un des meilleurs albums de gospel que vous trouverez cette année.

" Je ne suis pas un chanteur qui arrive à prêcher. Je suis un prédicateur appelé de Dieu - qui arrive à chanter." Telle semble être la déclaration de mission de Marvin Sapp, qui a utilisé cette phrase pour parler de ses anciens albums et le dit encore une fois au milieu de la performance live de son quatrième album, I Believe . Marvin a obtenu un doctorat en théologie de l'Aenon Bible College et est pasteur pour jeunes et jeunes adultes à la Bethel Pentecostal Church à Grand Rapids, dans le Michigan. De plus, Marvin est considéré comme l'une des plus grandes voix de ténor de la musique gospel aujourd'hui. Il a passé six ans avec le groupe primé Commissioned après avoir rencontré Fred Hammond il y a quelques années. J'ai entendu l'approche du «ministre qui utilise la musique» utilisée avec certains artistes pour expliquer pourquoi leurs capacités musicales n'étaient pas aussi impressionnantes que celles d'autres artistes. Rien ne saurait être plus éloigné de la vérité concernant Marvin Sapp, dont le dernier projet évangélique n’est pas moins étonnant.

Ne cherchez pas plus loin que le titre d'ouverture si vous voulez un résumé parfait de l'identité de Marvin Sapp en tant qu'artiste. La chanson gospel-pop moderne et rafraîchissante a un sens de l'âme classique, et elle joue avec les paroles comme un credo ou une déclaration de foi mis en musique. Ce sont huit minutes mémorables et joyeuses d’une solide musicalité. Marvin donne même des conférences au public lors d'une panne au milieu de la piste avec la réflexion et l'intensité d'un pasteur excité le dimanche matin. Ce n'est pas non plus la seule bonne piste de l'album. Vous frapperez du bout des doigts ou bourdonnerez au rock-funk cool de "Standing on the Rock" (avec son épais riff de basse et son socle de piano solide) et "Help Us", un appel à Dieu pour nous délivrer du péché. Les guitares rythmiques frénétiques et les percussions propulsent "Live the Life" car cela nous met au défi de vivre une vie de sainteté et de droiture. Le traditionnel hymne gospel "J'aime le louer" est réaménagé dans un superbe mélange de funk-rock mettant en valeur la gamme vocale impressionnante de Marvin. Il y a aussi beaucoup de ballades adorables, telles que "Suivez-moi" et "Indigne". Le pouvoir de "None Like You Medley", qui mêle parfaitement "Je vous vénère à Dieu tout-puissant" et "Il n'y a rien de tel" dans un spectacle de culte, est particulièrement impressionnant.

Seules quelques chansons de I Believe ne fonctionnent pas aussi bien. "Yet I" est une autre douce ballade évangélique R & B qui sert à encourager les autres face à l'adversité. Bien que cette chanson ne fasse pas référence à l'événement, il semble y avoir eu beaucoup de chansons au thème similaire publiées depuis le 11 septembre. Le jazz soul de "Come and Dine" se concentre sur le fait que le Christ nourrit les multitudes (hier, aujourd'hui et demain), mais la mélodie et les paroles du titre ne collent pas aussi bien que les autres chansons. Bien sûr, aucune de ces chansons ne souffre en termes de musicalité et de performance. L'album se ferme avec une piste de studio, le maladroitement intitulé "Pas maintenant ne veut pas dire jamais". Bien que vous ne puissiez pas toujours entendre le public et l’atmosphère qui règne sur les autres morceaux, vous pouvez constater qu’une partie de l’énergie manque sur ce morceau néanmoins agréable et encourageant.

Avec 13 chansons et 76 longues minutes de musique, j'aurais été encore plus surpris s'il n'y avait pas eu au moins quelques moments plus brefs sur I Believe. Pour la plupart, vous obtenez plus d'une heure de musique de louange et d'adoration bien produite et superbement interprétée. C’est facilement l’un des albums de gospel les plus cools et les plus excitants que j’ai entendu parler depuis longtemps, et je le dis en sachant parfaitement que Kirk Franklin et Donald Lawrence ont sorti de nouveaux albums il ya quelques mois. Marvin Sapp mélange parfaitement confiance, talent, humilité et louanges à son ministère de la musique. Il existe suffisamment de diversité dans le style et la composition de chansons pour mériter un auditoire musical large et bien mérité.

Des Articles Intéressants