C'est fini!

Quand Jésus eut donc reçu le vinaigre,

il a dit, c'est fini:

et il inclina la tête et abandonna le fantôme.

Jean 19:30

La Croix de Jésus-Christ est l'emblème le plus précieux pour ceux d'entre nous qui appelons Jésus le Seigneur de nos vies. Nous aimons la Croix et la chérissons à cause du prix qui a été payé il y a 2 000 ans lorsque Jésus est mort pour nos péchés. La Croix représente notre pardon, notre liberté, notre rédemption. Nous l'aimons tellement que nous décorons nos églises et nos maisons de croix, et que les femmes les portent même au cou. Mais quand le pur Agneau de Dieu était suspendu à cette croix, nous le trouvions si précieux - nu, battu et saignant abondamment devant un monde qui l'observait - c'était un spectacle épouvantable. En effet, c’était le moment le plus horrible de l’histoire humaine.

Aucune mort n'était plus scandaleuse que la mort sur une croix. Une telle mort était affreuse et hideuse, destinée à discréditer et à ternir la mémoire de celui qui mourait. Le sang a trempé le torse de Jésus, coulant de sa tête et de son front, coulant comme des fleuves de la chair profondément déchirée dans ses mains et ses pieds. L'effet de la flagellation que Jésus avait subie dans le palais de Pilate commença à faire sentir ses effets lorsque son corps se gonfla et devint horriblement décoloré. Ses yeux étaient plissés par le sang qui coulait des plaies sur son front - plaies causées par la couronne d'épines qui s'enfonçait dans son crâne alors que les soldats le plaquaient violemment sur sa tête. Toute la scène était laide, disgracieuse, répugnante, écoeurante, vile, dégoûtante et révoltante.

Dans le monde juif, la nudité était une honte particulièrement profonde. Parce que le corps a été fabriqué à l'image de Dieu, le peuple juif a estimé qu'il était très déshonorant de montrer un corps nu. Donc, comme si la souffrance de Jésus n'avait pas déjà été suffisante, il a vécu l'acte ultime de dégradation et de honte alors qu'il était suspendu à la Croix, nu et exposé devant tous ceux qui ont regardé le drame qui se déroule.

Environ 700 ans plus tôt, le prophète Isaïe a correctement prophétisé l’apparition de Jésus sur la Croix. Dans Esaïe 52:14, le prophète écrivait avec horreur: «Comme beaucoup d’entre vous ont été étonnés; son visage était tellement plus marqué que n'importe quel homme, et sa forme plus que les fils de l'homme. ”Dans Ésaïe 53: 2, Ésaïe poursuivit:“… Il n'a ni forme ni beauté; et quand on le verra, il n'y a pas de beauté à désirer.

Jésus avait été soumis à des formes de torture horribles et avait été brutalement maltraité et battu. En conséquence, «… Son visage et toute son apparence étaient plus marqués que ceux de tout homme et sa forme dépassait celle des fils de l'homme…» (Ésaïe 52:14 AMP ). Dans la nouvelle version internationale, ce verset est traduit par: «… son apparence était tellement défigurée que celle de tout être humain et sa forme était gâchée au-delà de sa ressemblance humaine…»

Dans Esaïe 53: 3-5, Esaïe a continué à décrire de manière vivante le sacrifice de Jésus. Il a écrit: «Il est méprisé et rejeté des hommes; un homme de douleur et familier avec le chagrin; et nous lui avons caché nos visages; il était méprisé et nous ne l’estimions pas. Il a sûrement supporté nos chagrins et porté nos chagrins; cependant nous l'avons estimé frappé, frappé de Dieu et affligé. Mais il a été blessé pour nos transgressions, il a été meurtri pour nos iniquités: le châtiment de notre paix était sur lui; et avec ses raies nous sommes guéris. "

Quand Jésus est mort sur cette croix:

  • Il a porté nos chagrins.
  • Il a porté nos chagrins.
  • Il a été blessé pour nos transgressions.
  • Il était meurtri pour nos iniquités.
  • Il a été châtié pour notre paix.
  • Il a été flagellé pour notre guérison.

Alors que Jésus approchait de la mort, la Bible nous dit: «Ils lui ont donné du vinaigre à boire mélangé à du fiel…» (Matthieu 27:34). Comme nous l'avons vu au chapitre 25, un homme qui devait être exécuté pouvait demander un narcotique, mélangé à du vin, ce qui contribuerait à atténuer la douleur de son exécution. Comme indiqué précédemment, le mot «galle» dans ce verset est un mot grec spécifique qui fait référence à un analgésique mélangé à du vin. Jean 19:30 nous dit que “Quand Jésus eut donc reçu le vinaigre, il dit: C'est fini. Et il inclina la tête et abandonna le fantôme.”

Quatre traductions et significations de "c'est fini"

«C'est fini» est une traduction du mot grec tetelestai, l'indicatif passif parfait du mot telos, qui signifie terminer ; à mener à terme ; mener à bien ; à compléter ; accomplir ; à remplir ; ou pour finir . Un érudit note que tout ce qui a atteint le telos est arrivé à son terme, à sa maturité ou à sa perfection. Ce mot comportait de nombreuses nuances, mais quatre d'entre elles ont une grande signification pour ce moment décisif du sacrifice de Christ.

Premièrement, c’était l’exclamation de Jésus qu’il avait achevé le travail que le Père lui avait envoyé faire.

Le travail étant complètement terminé, Jésus inclina la tête et mourut. Un écrivain a noté que lorsqu'un serviteur avait été envoyé en mission, puis rendu à son maître, il disait «Telelestai», ce qui signifie « J'ai exactement fait ce que tu voulais» ou «La mission est maintenant accomplie».

Au moment où Jésus a crié, il s'est exclamé devant l'univers entier qu'il avait fidèlement accompli la volonté du Père et que la mission était maintenant accomplie. Pas étonnant que Jésus ait crié car c'était la plus grande victoire de l'histoire de la race humaine! Il avait été fidèle à son devoir, même face à des défis insondables. Mais à présent, le combat était terminé et Jésus pouvait crier au Père: «J'ai fait exactement ce que tu m'as demandé de faire!» Ou «La mission est accomplie!

Deuxièmement, le mot tetelai était l'équivalent du mot hébreu prononcé par le souverain sacrificateur lorsqu'il présentait un agneau sacrificiel sans tache ni défaut.

Chaque année, le souverain sacrificateur entrait dans le Saint des Saints, où il versait le sang de cet agneau immaculé et immolé sur le propitiatoire de l'arche de l'alliance. Dès que le sang a touché le propitiatoire, on a racheté les péchés du peuple pendant encore un an ¾, lorsque le souverain sacrificateur a de nouveau pénétré au-delà du voile de cette salle sacrée pour offrir son sang. Cela a été fait année après année pour obtenir le pardon annuel et temporaire du péché.

Mais quand Jésus a été suspendu à la croix, il était à la fois agneau et souverain sacrificateur. En ce moment sacré en tant que notre grand souverain sacrificateur, Jésus a offert son propre sang pour éliminer définitivement le péché. Il offrit le sacrifice parfait dont chaque sacrifice mosaïque était un type et un symbole - et à cet instant, il ne restait plus besoin d'offrir pour le péché.

Jésus est entré dans le lieu saint et a offert son propre sang - un sacrifice si complet que Dieu n'a plus jamais besoin du sang d'agneaux pour être pardonné. Comme le dit Hébreux 9:12, «Ni par le sang des chèvres et des veaux, mais par son propre sang, il entra une fois dans le lieu saint, après avoir obtenu la rédemption éternelle pour nous».

Ainsi, quand Jésus a dit: «C'est fini!», Il déclarait la fin du sacrifice, car le sacrifice ultime avait finalement été fait! L'expiation était achevée, perfectionnée et pleinement accomplie . C'était fait une fois pour toutes - fini pour toujours !

Troisièmement, dans un sens laïc, le mot tetelestai était utilisé dans le monde des affaires pour signifier le paiement intégral d'une dette .

Une fois la dette entièrement payée, le parchemin sur lequel la dette a été enregistrée est estampillé de tetelestai, ce qui signifie que la dette a été entièrement réglée . Cela signifie qu'une fois qu'une personne appelle Jésus le Seigneur de sa vie et accepte personnellement son sacrifice, aucune dette de péché n'existe plus pour cette personne. La dette est effacée parce que Jésus a payé le prix du péché qu'aucun pécheur ne pourrait jamais payer.

Jésus a pris notre place. Il a payé la dette du péché que nous devions. Et quand nous nous repentons par la foi et le recevons comme Seigneur, nous sommes libérés ! C'est pourquoi Paul a écrit: «Nous avons la rédemption par son sang, même le pardon des péchés» (Colossiens 1:14).

Quand Jésus a prononcé ces mots: "C'est fini!", Il a déclaré que la dette était pleinement satisfaite et remplie, et complète . Son sang nous a complètement et complètement nettoyé pour toujours. C’était une expérience de grande envergure et une embrassement total pour nous tous qui misions sur notre foi en lui.

Quatrième À l'époque grecque classique, le mot tetelestai décrivait un point tournant lorsqu'une période se terminait et qu'une nouvelle période commençait .

Quand Jésus s'est écrié: "C'est fini!", C'était en effet un tournant dans toute l'histoire de l'humanité, car à ce moment l'Ancien Testament a pris fin - terminé et s'est fermé - et le Nouveau Testament a commencé. La croix était «le grand fossé» de l'histoire de l'humanité. Quand Jésus a crié: «C'est fini!» Il criait que l'Ancienne Alliance était finie et que la Nouvelle Alliance avait commencé!

En ce moment divin où Jésus a crié: «C'est fini», toutes les prophéties de l'Ancien Testament sur le ministère terrestre de Jésus ont été accomplies. La justice de Dieu avait été pleinement satisfaite et satisfaite par l'Agneau de Dieu. À ce moment, les sacrifices de l'Ancien Testament cessèrent définitivement, car le sacrifice parfait avait donné sa vie pour le salut de l'humanité. La mission de Jésus était accomplie. Ainsi, il pourrait crier que sa tâche était complète!

N'oubliez jamais que, parce que Jésus était disposé à offrir son propre sang pour le paiement intégral de notre dette pécheresse, nous sommes pardonnés et totalement libérés de toute dette. «PAYÉ EN PLEIN» a été inscrit sur notre passé pécheur parce que Jésus a payé le prix de notre rédemption avec Son propre sang.

Isaïe dit: «Il a sûrement porté nos chagrins et porté nos chagrins; nous l'avons cependant estimé frappé, frappé de Dieu et affligé. Mais il a été blessé pour nos transgressions, il a été meurtri pour nos iniquités: le châtiment de notre paix était sur lui; et avec ses meurtrissures nous sommes guéris »(Esaïe 53: 4, 5). Alors souviens-toi:

  • Si vous êtes consumé par le chagrin, souvenez-vous que Jésus a porté votre chagrin.
  • Si vous êtes submergé de chagrins, souvenez-vous qu'il a porté votre chagrin.
  • Si vous êtes pris au piège dans une vie de transgression, rappelez-vous qu'il a été blessé pour vos transgressions.
  • Si vous vivez dans le péché, vous pouvez être pardonné car il a été meurtri pour vos iniquités.
  • Si vous êtes tourmenté et n'avez pas de paix, rappelez-vous qu'il a été châtié pour votre paix.
  • Si vous êtes malade physiquement ou mentalement, rappelez-vous qu'il a été blessé pour votre guérison.

Jésus a payé le prix de votre salut, de votre libération, de votre guérison physique et de votre restauration complète. Lorsque le prix de votre pardon était terminé, Jésus inclina la tête et mourut. La justice de Dieu s'était accomplie. L'ancienne alliance avait pris fin et la nouvelle alliance avait commencé. C'était l'accomplissement de l'un et le début de l'autre.

Pensez au prix que Jésus a payé et à ce que sa mort a accompli pour vous. Cela ne vous donne-t-il pas envie de vous arrêter quelques minutes pour le remercier de ce qu'il a fait pour vous? Où seriez-vous aujourd'hui si Jésus n'était pas mort sur la Croix pour vous? Pourquoi ne prenez-vous pas un peu de temps maintenant pour exprimer vos sincères remerciements à Jésus pour avoir payé la dette que vous n'auriez jamais pu payer!

Pensez-y

  • Jésus a enduré une torture douloureuse atroce, de l'humiliation et de la honte sur la Croix du Calvaire. La mort par crucifixion était considérée comme tellement scandaleuse qu'elle marquait à jamais comment on se souvenait de celui qui était mort ainsi.

    Méditez sur le genre de mort que Jésus est mort afin d'acheter votre liberté du pouvoir du péché. Si le péché exige ce type de sanction, pourquoi lui permettriez-vous de vous attarder dans n’importe quel domaine de votre vie?

  • Alors que le sol était éclaboussé par le sang sacré et sans péché de Jésus, l'univers tout entier a témoigné de son accomplissement fidèle de la volonté du Père. Jésus a remporté la plus grande victoire de l'histoire de la race humaine - une victoire que nous étions incapables de remporter nous-mêmes.

    Considérez combien cela a coûté à Jésus de proclamer: "C'est fini." Demandez-vous: Choix par choix, jour après jour, suis-je disposé à prendre Ma croix - ma chance d'obéir à la volonté du Père pour ma vie? Pensez-y.

  • Si chaque dette et facture de carte de crédit que tu devais était soudainement payée, comment agirais-tu? Jésus a payé intégralement votre dette au péché. Considérez l'implication profonde de cette vérité. La maladie, le tourment, le chagrin et la culpabilité n'ont pas le droit de vous opprimer ni de vous demander quoi que ce soit. Jésus a payé votre facture, a annulé votre dette et vous a laissé un solde nul! Comment cette vérité devrait-elle influencer ce que vous dites et faites quotidiennement?

Extrait de: Payé intégralement: Un regard en profondeur sur le moment déterminant de la passion du Christ , par Rick Renner. Utilisé avec permission.

Rick Renner est un dirigeant, un enseignant et un auteur très respecté au sein de la communauté chrétienne mondiale, surtout connu pour son ministère dans l'ex-Union soviétique et son interprétation du Nouveau Testament grec. Rick a étudié à l'Université de l'Oklahoma, où il a étudié le grec classique, le journalisme et la communication de masse. Dans les années qui ont suivi, il a poursuivi son étude approfondie du Nouveau Testament grec, pour ensuite obtenir un doctorat en philosophie au ministère. Ses vastes connaissances du grec sont illustrées dans Sparkling Gems of the Greek, vendu à plus de 100 000 exemplaires. Rick est le fondateur et le pasteur de l'église la plus importante et à la croissance la plus rapide de Russie, l'église de bonnes nouvelles de Moscou, l' association d'associations d'églises et de ministères de bonnes nouvelles pour la Russie, la Lettonie et l'Ukraine. 700 églises et a lancé « C’est possible! ”, Une fondation humanitaire qui distribue actuellement des vitamines tous les mois à des milliers de retraités à Moscou et apporte également une assistance à leur ministère pénitentiaire, à leurs orphelinats et à l'alimentation des affamés. Il est l'auteur de plus de dix livres, dont les best-sellers, Habillé pour tuer (400 000 exemplaires vendus), Dix recommandations pour vous aider à atteindre votre promotion tant attendue , Point de non-retour , Point de vue sur un leadership réussi , etc. Il a été invité à l'émission «Enjoying Everyday Life» de Joyce Meyer, «Life Today» avec James & Betty Robison, Trinity Broadcasting Networks, le programme «Praise the Lord» et plus encore. Son émission télévisée quotidienne «Good News with Rick Renner» peut être vue par 100 millions de téléspectateurs potentiels en Russie. Rick et son épouse, Denise, ont élu domicile en Russie avec leurs trois fils, Paul, Philip et Joel, qui sont tous activement impliqués dans le ministère.

Des Articles Intéressants