Est-il important de se faire baptiser à l'âge adulte?

Note de l'éditeur: La colonne "Ask Roger" du pasteur Roger Barrier apparaît régulièrement à Preach It, Teach It. Toutes les semaines à Crosswalk, Dr. Barrier met près de 40 ans d'expérience dans le pastorat à travailler pour répondre à des questions de doctrine ou de pratique pour des laïcs, ou pour donner des conseils sur des questions de leadership d'église. Envoyez-lui vos questions à .

Cher Roger,

J'ai été élevé dans une église qui baptise des enfants, beaucoup trop jeunes pour comprendre le processus. Est-il important que je sois baptisé à l'âge adulte?

Cordialement Britney

Chère Britney,

Oui définitivement.

Le baptême est comme une alliance. Nous mettons une bague de mariage comme symbole de notre engagement et de notre dévotion. De la même manière, le baptême est une image de dévotion et d’engagement envers le Christ. Une alliance nous rappelle et dit aux autres que nous appartenons à quelqu'un de spécial. De la même manière, le baptême rappelle à nous et aux autres que nous sommes dévoués à Christ et que nous lui appartenons.

Le baptême a pour but de donner un témoignage visuel de notre engagement envers le Christ. C'est la première étape de la vie de disciple (Actes 8: 26-39).

Selon Romains 6: 1-10 , le baptême décrit au moins trois choses:

Premièrement, le baptême est une image de la mort, de l’inhumation et de la résurrection du Christ. En nous tenant dans l'eau, nous représentons Christ sur la croix. Comme nous sommes plongés sous l'eau, nous illustrons l'enterrement de Christ. En sortant de l'eau, nous démontrons la résurrection de Christ.

Deuxièmement, le baptême est un témoignage personnel pour nous du nettoyage de nos péchés. En allant sous l'eau, nous reconfirmons que nos péchés sont pardonnés et, à la sortie de l'eau, nous sommes ressuscités pour vivre une nouvelle vie en Christ.

Troisièmement, le baptême représente notre identification personnelle avec le Christ. Paul a déclaré dans Romains 6: 3-4: «Nous avons été enterrés avec le Christ lors du baptême et nous sommes ressuscités pour marcher dans une nouvelle vie" en tant que disciples pardonnés du Christ, habilités par l'Esprit de Dieu.

Être aspergé ou avoir de l'eau versée sur votre tête lorsque vous étiez un enfant en bas âge, ou trop jeune pour comprendre, a manqué le but du baptême à tous les trois niveaux.

Pourquoi? Parce que la Bible enseigne que l'engagement envers Christ précède toujours le baptême. En fait, le baptême est votre témoignage de soumission de votre vie à Christ. L'ordre du Nouveau Testament n'est pas d'être baptisé et ensuite recevoir Christ. C'est toujours d'abord que vous recevez Christ et ensuite vous vous faites baptiser. Si vous n'aviez pas conscience de vous soumettre à la seigneurie du Christ, il est impossible de penser à votre baptême comme un engagement personnel envers le Christ.

Il est maintenant important d'être baptisé à l'âge adulte. Je vous recommande de procéder au baptême biblique dès que possible.

Rappelez-vous, le baptême ne lave jamais les péchés; le sang de Jésus enlève les péchés.

Vous vous demandez peut-être d'où vient le baptême des enfants. Permettez-moi de vous donner un bref aperçu de la source et de l'évolution du baptême des enfants. Essentiellement, le baptême des enfants est né des enseignements de certains pères d'église des débuts des IIe et IIIe siècles, selon lesquels le baptême enlevait le péché. Cela signifiait que si vous mouriez sans être baptisé, vous mourriez de vos péchés non pardonnés et iriez donc en enfer (ou purgatoire à mesure que ce concept se développerait avec le temps). Avec le taux de mortalité infantile élevé des premiers siècles, l’idée de baptiser les bébés le plus tôt possible est devenue une mode. Puisqu'il n'est pas forcément bon de pousser les bébés têtes sous l'eau, l'idée de l'aspersion s'est imposée.

Le mot grec pour «baptême» est «βαπτιζω". Les lettres anglaises ressemblent à ceci: «baptidzo." Le mot ne signifie pas "saupoudrer ou" verser ". Le mot grec" baptidzo "signifie littéralement" tremper "ou" immerger ". Par exemple, quand Ulysse s’échappait du cyclope, il prit un bâton et le baptisa dans l’œil du cyclope. Il ne le répandit pas. Il le plongea complètement.

Les premiers traducteurs de la Bible du latin vers l'anglais se heurtaient à un problème de traduction du mot grec "baptidzo". S'ils traduisaient le mot par "immerger", une tempête de feu éclaterait, car la plupart des membres de l'église pratiquaient l'aspersion et non l'immersion complète.

Pour comprendre les implications culturelles et religieuses, pensez aux anabaptistes qui ont été persécutés sans pitié (y compris la mort) pour avoir pratiqué le baptême par immersion.

Ainsi, au lieu de traduire le mot, les premiers traducteurs l'ont translittéré en prenant simplement les lettres grecques et en les transposant en anglais. Le mot "baptême" n'a pas été traduit par "immersion", il a été translittéré par "baptiser". La crise a été évitée et les premières Bibles en anglais risquaient moins d'être offensantes pour certains et carrément rejetées par d'autres.

Vous trouverez peut-être intéressant que les premiers écrits de certaines communautés chrétiennes du désert du IIe siècle traitent des questions pratiques du baptême. Ils ont enseigné que s'il n'y avait pas assez d'eau pour une immersion totale, alors verser sur la tête était acceptable. S'il n'y avait pas assez d'eau pour verser, l'aspersion était acceptable. Et si l'eau était vraiment rare, le sable peut être utilisé. Cette pratique était utile et probablement nécessaire.

D'autre part, l'eunuque éthiopien a livré sa vie à Christ alors qu'il chevauchait dans le désert en lisant le rouleau d'Esaïe. Il n'a pas choisi d'être baptisé par le sable. Il attendit jusqu'à ce qu'il trouve un plan d'eau assez grand pour l'immersion (Actes 8). Il n'y a aucune trace que des bébés ou des enfants aient été baptisés de cette manière. C'étaient tous des adultes.

Au cours des années de l'Église, le baptême par immersion a pris plusieurs formes. Certains baptisent en se plongeant trois fois dans le «Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. D'autres utilisent le modèle juif pour baptiser les gentils convertis au judaïsme. Les initiés portent des robes blanches et sont plongés trois fois en avant et trois fois en arrière. Le mode de baptême le plus courant consiste une fois en arrière à dépeindre la mort, l'enterrement et la résurrection du Christ.

Eh bien, Britney, j’espère que cela jette un peu de lumière sur le sujet du baptême et j’espère que cela vous aidera à prendre une décision concernant votre propre baptême. Encore une fois, d'après ma compréhension, le baptême est le premier test d'obéissance au Christ. Allez vous faire baptiser. Ce sera une expérience très significative et spirituelle pour vous maintenant en tant qu'adulte.

Amour, Roger

Le docteur Roger Barrier a pris sa retraite en tant que pasteur enseignant de l'église Casas à Tucson, en Arizona. En plus d'être un auteur et un conférencier recherché, Roger a encadré ou enseigné à des milliers de pasteurs, de missionnaires et de dirigeants chrétiens dans le monde entier. L'église Casas, où Roger a servi au cours de ses 35 années de carrière, est une méga-église connue pour son ministère bien intégré et multigénérationnel. La valeur d'inclure les nouvelles générations est profondément enracinée dans Casas pour aider l'église à bouger avec force tout au long du XXIe siècle et au-delà. M. Barrier est diplômé de la Baylor University, du Southwestern Baptist Theological Seminary et du Golden Gate Seminary en grec, religion, théologie et pastorale. Son livre populaire, À l'écoute de la voix de Dieu, publié par Bethany House, en est à sa deuxième édition et est disponible en thaï et en portugais. Son dernier travail est, Got Guts? Obtenez pieux! Priez la prière que Dieu garantit de répondre, de Xulon Press. On peut trouver Roger en train de bloguer sur Preach It, Teach It, le site d’enseignement pastoral fondé avec son épouse, la docteure Julie Barrier.

Date de publication :

Des Articles Intéressants