Comment j'ai arrêté de m'efforcer et j'ai commencé à me reposer en lui

Au milieu d'une épreuve déchirante, Dieu m'a clairement donné le verset du psaume 46: "Tais-toi et sache que je suis Dieu" (Psaume 46:10). En méditant sur ce verset, j'ai vu que "sois tranquille" pourrait être traduit par "cesse de faire des efforts" ou "lâche-toi, détends-toi".

Je faisais tout ce que je savais faire, tout ce que je pouvais faire pour remédier à cette situation douloureuse - et puis vint la Parole de Dieu: "Tais-toi, Kay ... arrête de faire des efforts ... sache que je suis Dieu. "

La Parole de Dieu était claire. Je ne pouvais pas le réparer et je devais arrêter d'essayer. J'avais pleuré. J'avais prié. J'avais essayé de bien faire les choses. J'avais fouillé mon cœur, répété toutes mes erreurs et expérimenté leur chagrin. Pourtant, rien n'avait fonctionné. La situation n'avait pas changé. l'incroyable douleur n'était pas partie.

Maintenant c'était clair. Si je devais marcher dans la foi, si je devais vivre dans la foi, je devais cesser d'effort. Je devais fermer ma bouche et cesser d'essayer d'enseigner, d'instruire, de me redresser, et je devais connaître Dieu. Il siège comme souverain sur son trône; Il n'a pas bougé. Et je n'avais pas vu "le reste de l'histoire". Mon rôle dans cette situation était simplement "être" plutôt que "faire".

O mon ami, Dieu m'a beaucoup appris. Je suis impressionné de voir que Dieu a fait les choses les plus incroyables - des choses que j'avais désirées mais dont je ne pouvais pas rêver - et je sais que c'est Lui et Lui seul qui les a faites.

Il les a faites en dehors de mon planning, de mon orchestration, de ma manipulation. Mon rôle était simplement de permettre à l'amour inconditionnel de Dieu de couler à travers moi.

En marchant dans l'obéissance au Psaume 46:10, j'ai commencé à voir Dieu bouger. C'était si inattendu et c'est ce que seul notre souverain Père aurait pu concevoir. Quand cela s'est produit, tout ce que je pouvais faire était de pleurer. C'était le plus précieux des cadeaux, et je savais que cela venait directement du trône de la miséricorde de mon Père.

J'avais cessé mes efforts. Je l'avais laissé aller et détendu. Et il s'était montré être Dieu! La douceur de ce seul incident d’intervention divine a été un précieux secours de ma douleur - la douleur qui était devenue un ami bien accueilli, car sans cela je n’aurais pas vu à quel point il est clairement Dieu.

Quoi qu'il arrive, je sais que je dois continuer à me reposer, à me détendre et à me souvenir qu'il est Dieu. Je dois marcher par la foi et me rappeler que je ne suis pas Dieu, que je ne peux pas réparer la situation. Ma responsabilité est simplement de faire confiance et d'obéir et d'être ce qu'il veut que je sois. Je dois embrasser la vérité et vivre par elle. Je ne peux pas vivre de mes émotions, en m'appuyant sur mon passé, en me concentrant sur mes insuffisances, mes faiblesses, mes échecs ou mon impuissance, et je ne peux faire confiance à rien de ma propre chair ou de ma force. Je ne crains rien de ce que l'avenir nous réserve, car l'avenir est à Dieu.

Je dois vivre de chaque mot qui sort de la bouche de Dieu, que mon raisonnement ou mes émotions soient d'accord ou non. La vérité, la vérité de la Parole de Dieu, doit être le fil à plomb par lequel j'évalue chaque situation, chaque décision, chaque réponse, chaque sentiment.

Notre Sauveur est Dieu et il siège en tant que Fils de l'homme à la droite de Dieu - au-dessus de toute puissance du malin, au-dessus de chaque nom au ciel et sur la terre. Il est Dieu, ton Sauveur et ton souverain sacrificateur, qui vit pour intercéder en ta faveur - pour toi en tant qu'individu.

Il t'aime d'un amour éternel. Il ne vous quittera jamais ni ne vous abandonnera, même si vous ne parvenez pas à être et à faire ce qui est moins que parfait. Il est absolument engagé envers vous et à son époque et à sa manière, il va perfectionner, compléter tout ce qui vous concerne.

Alors ... sois tranquille ... et sache ... qu'il est Dieu.

Jésus vient ... pour régner sur la terre en tant que roi des rois, seigneur des seigneurs, et c'est le reste de l'histoire que le livre de l'Apocalypse décrit avec une telle vivacité. Demandez-lui maintenant de régner dans votre vie en tant que Roi des rois, Seigneur des seigneurs, en tant que Dieu, et en repos, sachant qu'il achèvera le reste de l'histoire. Et comme le dit le Psaume 23, lorsque vous regarderez en arrière, vous verrez que la bonté et la miséricorde vous ont suivi tous les jours de votre vie (Psaume 23: 6).

Repose-toi, mon ami, repose en Lui.

Kay Arthur

Hôte, préceptes pour la vie

Co-PDG de Precept Ministries International

Des Articles Intéressants